Casino News

A vendre : que diriez-vous d’acheter un casino ?

Melissa Herrera 7 septembre 2017 - 11:44:07
A vendre : que diriez-vous d’acheter un casino ?

Ferronneries, manufactures textiles, imprimeries ou même anciennes églises, la tendance est à la rénovation et à la transformation de lieux cultes en espace à vivre. Les maisons de jeux européennes vont-elles également venir agrandir la famille de ces nouveaux lieux atypiques à vendre ? C’est la question que se posent les 250 employés du Grand Casino de Bruxelles, qui n’est autre que le plus grand casino de Belgique, puisque ce dernier vient d’être mis en vente… Un énorme choc qui secoue le monde du jeu d’argent Belge depuis le 25 août. Quel est l’avenir de ce haut lieu du jeu belge ?

Le Grand Casino de Belgique, le plus grand établissement belge

Situé sur l’un des plus somptueux boulevards bruxellois et très certainement le plus célèbre de la capitale belge, le Grand Casino bénéficie d’une aura prestigieuse au cœur de l’Anspach. Fondé en 2005, ce casino plutôt récent fut le neuvième à ouvrir ses portes sur le territoire belge, un pays particulièrement joueur et amateur de jeux d’argent.

Implanté d’abord dans la Salle de la Madeleine, c’est en 2010 que le groupe Casinos Austria International (CAI) décide de s’implanter. Ses 375 machines à sous, ses 39 tables de jeux et son WPT Poker Room prennent alors place sur les 14 500 mètres carrés et 7 étages de ce bâtiment somptueux situé en plein cœur historique de la ville, boulevard Anspach.

A cela, s’ajoutent un restaurant, cinq bars et une salle de concert, permettant à l’établissement du Grand Casino d’offrir un large panel de divertissement dans un cadre particulièrement soigné. Aujourd’hui, la nouvelle arrive comme un couperet : ce lieu emblématique bruxellois est à vendre.

Le revirement stratégique du groupe Casinos Austria International

« Aujourd’hui, les dirigeants changent totalement de fusil d’épaule en annonçant la concentration des activités du groupe vers l’Autriche uniquement, et non plus à l’international. »

Le groupe CAI détient plus d’une trentaine d’établissements de jeux et de divertissement à travers le monde : Allemagne, Suisse, Danemark, Belgique, Australie, Etats-Unis, Egypte, Géorgie, Macédoine et République Tchèque…

Aujourd’hui, les dirigeants changent totalement de fusil d’épaule en annonçant la concentration des activités du groupe vers l’Autriche uniquement, et non plus à l’international. Une décision qui risque de chambouler de nombreux grands établissements internationaux. Aujourd’hui, toutes les parts internationales du groupe sont en vente, dont celles du Grand Casino de Bruxelles dont il était le principal actionnaire.

Pour Martin Himmelbauer, porte-parole de Casinos Austria, il s’agirait « de la bonne période pour revendre ». Les raisons ? Très certainement, les chiffres du groupe ayant remonté ces dernières années après un état déficitaire en 2009.

Rappelons que le groupe s’était opposé à la Cour constitutionnelle belge quant à l’introduction d’une TVA sur le jeu en ligne. Ce dernier (ayant une licence d’exploitation de jeu en ligne) avait donc réussi à obtenir une réduction d’impôts assez conséquente… Ce dernier publie aujourd’hui le bénéfice d’exploitation brut du Grand Casino de Bruxelles qui serait de près de 2 millions d’euros : est-ce que cela sera suffisant pour trouver un nouvel acheteur face à la concurrence de plus en plus féroce des casinos en ligne ? Nous ne sommes pas à l’abri d’une énième fermeture… Affaire à suivre.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !