Casino News

Les 5 superstitions dont les origines vous étonneront !

Melissa Herrera 4 mai 2018 - 11:20:06
5 superstitions dont les origines vous étonneront

L’Homme est entouré de phénomènes inexpliqués, et son Histoire montre qu’il est aussi guidé par ses croyances. D’ailleurs, certaines superstitions sont vieilles comme le monde, d’autres sont montées de toutes pièces, mais il est toujours amusant de savoir d’où elles viennent pour mieux les comprendre. Si beaucoup de superstitions ont des origines assez vagues, d’autres sont, au contraire, expliquées de manière très pragmatiques, même si les croyances continuent de circuler.

Pourquoi a-t-on peur du nombre 13 ?

Aujourd’hui, tellement de cultures différentes se sont réappropriées la peur du nombre 13 qu’il est très difficile de savoir d’où cette superstition provient exactement. Dans un registre chrétien, la Bible indique que le dernier repas de Jésus, la Cène, incluaient 13 convives, Judas, le traître, étant le 13ème apôtre.

Cette croyance un peu plus poussée veut même que, puisque Jésus fut le premier à se lever alors qu’ils étaient 13 à table, et qu’il a trouvé la mort peu après, cela porterait malheur d’être treize à table. En effet, le premier convive qui se lèvera de table serait destiné à un terrible malheur.

Dans la tradition nordique, Loki, le Dieu de la Destruction, est le 13ème Dieu viking. D’autre part, le zodiaque perse se compose de 12 signes, et le 13ème représenterait le Chaos. La peur du 13 est tellement ancrée dans notre quotidien, que de nombreux bâtiments n’ont pas de 13ème étage et la plupart des hôtels n’ont pas de chambre 13 !

Et le vendredi 13, alors ? Cette peur remonte au XIXe siècle. Cette superstition associe deux croyances. La peur du nombre 13 conjuguée à l’idée que le vendredi est une véritable malédiction... (nous, on pencherait plutôt pour le lundi, pas vous ?)

Les comédiens sont les rois de la superstition

Dans le monde du théâtre, les superstitions sont très nombreuses. Les comédiens sont de grands superstitieux, comme le montrent ces croyances, profondément imprimées dans l’univers du théâtre.

comédien vert théâtre vendredi 13
  • La célèbre pièce de Shakespeare, MacBeth, est pleine de légendes. Dire le nom de MacBeth dans un théâtre - alors que la pièce n’est pas en train d’être jouée - serait synonyme de catastrophe. De la même manière que Voldemort dans Harry Potter, on parle de celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom (MacBeth) comme de la « pièce écossaise » lorsqu’on doit s’y référer. Pourquoi ? Les représentations de cette pièce se sont souvent terminées par des tragédies, il paraîtrait même qu’une véritable dague ait été utilisée pour tuer l’acteur principal pendant la toute première représentation.
  • Saviez-vous que porter du vert sur scène portait malheur ? Vous ne verrez jamais un comédien porter du vert pour ses auditions. Cette croyance vient du fait que, par le passé, la couleur verte des vêtements était obtenue grâce à des plantes, et certains contenaient un poison qui pouvait tuer la personne qui les portait. On dit que Molière en personne portait du vert pour sa toute dernière représentation du Malade Imaginaire en 1673.

Les controverses sur le chat noir

Pauvre bête, on lui attribue bien des malheurs, alors qu’un chat noir est tout aussi sympathique qu’un autre ! Evidemment, ils sont réputés en France et dans d’autres pays du monde, porter malheur, car ils sont inévitablement associés aux sorcières et à Satan.

On dit que les joueurs de casino qui allaient se divertir rebroussaient chemin s’ils croisaient un chat noir sur leur route. Cependant, ces félins peuvent trouver du réconfort auprès des Japonais, des Britanniques ou encore des Irlandais, puisque dans ces pays, le chat noir est au contraire un synonyme de grande chance.

Pourquoi il ne faut jamais briser un miroir ?

chat noir miroir brisé superstition

Vous connaissez l’adage ? Si vous brisez un miroir, vous vous exposez à 7 ans de malheur. Pourquoi ? Certains disent qu’à l’époque, le miroir était très rare, parce que très cher, et 7 ans correspondraient au temps qu’il faudrait économiser durement pour en racheter un.

Mais il existe une version plus poétique qui explique que le miroir capturerait une partie de votre âme lorsque vous vous regardez dedans. Implicitement, si vous le cassez, une partie de vous serait vouée à être coincée dans ce miroir.

D’ailleurs, cette croyance est partagée par de nombreuses cultures qui veulent que les membres de la famille d'un défunt couvrent d’un drap les miroirs et toutes les surfaces réfléchissantes pour éviter que l’âme du malheureux ne soit condamnée à rester dans les miroirs de la pièce où il repose en attendant sa mise en bière.

Le sel renversé, un mauvais présage ?

Une fois de plus, la tradition chrétienne a inspiré cette croyance. En effet, Judas (sous l’effet du stress ?) aurait renversé la salière durant la Cène avant de trahir Jésus. Mais encore une fois, il s’agirait plutôt d’une peur très réaliste et pragmatique. En effet, le sel était extrêmement cher et le renverser signifiait une grosse perte financière.

Aujourd’hui, de manière plus machinale qu’autre chose, lorsqu’on renverse du sel sur table, la tradition veut qu’on en prenne une pincée et qu’on la jette derrière son épaule pour conjurer le mauvais sort.

Une fois que vous aurez mis à part les miroirs, les salières et les pulls verts, vous pourrez vous inscrire sur le casino Extra pour gagner 350€ et 100 free spins. Les jackpots et les gros gains vous attendent !
Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !