Casino News

La Russie prévoit un premier casino en Crimée d’ici 2022

Melissa Herrera 8 novembre 2019 - 11:15:31
casino Crimée Russie

Par l’intermédiaire de son premier ministre Dmitri Medvedev, la Russie vient d’autoriser la construction de futurs casinos en Crimée. Le premier établissement de jeux devrait voir le jour en 2022 et sera situé dans le village de Katsiveli. Au vu du climat délétère autour de la République de Crimée, cette annonce n’est pas passée inaperçue et soulève de nombreuses interrogations au sein de la communauté internationale…

Le rapport de la Russie avec les jeux d’argent

casino Crimée Russie

En premier lieu, cette annonce a de quoi surprendre lorsque l’on connait le rapport difficile qu’entretient la Russie avec les casinos. Depuis 2011, c’est simple, les établissements de jeux sont formellement interdits sur le sol russe, à l’exception de quatre zones jouissant d’un statut particulier : Yantarnaya, Azov City, Primorié et la Monnaie de Sibérie. Ces dernières années, le pays a toutefois rajouté deux zones dans cette liste, à savoir Sotchi et la Crimée.

Le contexte tendu autour de la zone de Crimée

En marge de la révolution de février en Ukraine, la République de Crimée proclame son indépendance en 2014 et est annexée une semaine plus tard par la Russie. De nombreux pays occidentaux ont alors condamné l’annexion de cette région majoritairement russophone, les Etats-Unis en tête, jugeant qu’il s’agissait d’une violation du droit international. Plusieurs sanctions ont été prises à l’encontre de la Russie, notamment l’interdiction d’investir en Crimée pour les états membres de l’Union Européenne et les Etats-Unis.

Les contraintes liées à la construction de ce casino

Les sanctions écartent donc l’éventualité d’un investisseur occidental pour les futurs casinos de la Crimée. De ce fait, chaque projet devrait selon toute vraisemblance être mené par une firme russe, chinoise, voire même cambodgienne. Pour prendre un exemple concret, Naga Corp est considérée comme la plus grande société du Cambodge dans ce secteur et est déjà en train de bâtir un établissement de jeux en Primorié, le Naga Valdivostok.

"Les sanctions écartent donc l’éventualité d’un investisseur occidental pour les futurs casinos de la Crimée."

Contrairement au Primorié, la Crimée reste toutefois assez limitée en termes d’infrastructures. Le premier aéroport est situé à plus de 70 kilomètres, ce qui peut poser de réelles contraintes pour les joueurs potentiels. Si elle souhaite parvenir à ses fins, la Russie doit donc investir massivement dans la région afin de permettre un développement global de la Crimée…

Pas besoin d’un aéroport à proximité pour tenter sa chance sur MonteCryptos Casino. Profitez au passage d’un bonus exclusif de 360 € + 20 Mega Spins !
Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !